Comment réaliser la meilleure présentation de mémoire / soutenance pour conquérir le jury

10 minutes
Rédigé par: Natalia De la Peña Frade
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Du stress ? Quoi de plus normal ?

À l’heure de terminer vos études de licence, master, doctorat ou encore de valider un stage, vient le temps de préparer votre présentation de mémoire ou de thèse. Nous parlons ici plus largement de tout type de travail de fin d’études, sachant qu’il existe beaucoup de dénominations différentes selon les pays.

L’objectif de ce post est de se rendre utile à tout type de projet de fin d’études. Le moment arrivé, le stress envahit tout et vous ne penserez sûrement pas à autre chose !

Préparer votre projet de fin d’études relève du défi car cela implique une grande autonomie et parce que vous devez démontrer la capacité d’appliquer les connaissances acquises et les compétences associées.

Comme si cela ne suffisait pas, avec votre présentation vous devez également démontrer votre maîtrise des outils numériques et autres sources de recherche de données. Ça commence à faire beaucoup, n’est-ce pas ?

Genially est là, à la rescousse ! Nous avons écrit cet article pour vous, qui, comme des milliers d’étudiants, affrontez la défense de votre mémoire / thèse sans formation préalable sur la façon de faire face à l’exposition la plus importante sur la voie de votre diplôme.

Vous trouverez ici les clés pour un excellent résultat dans votre travail de recherche, que ce soit en présentiel ou à distance. Nous avons notamment des informations de première main (de professeurs d’université !) sur la combinaison de facteurs décisifs pour tout gérer et réussir.

Étapes pour réaliser la meilleure présentation de mémoire / thèse de votre promotion

Nous avons détaillé le processus en cinq phases. Certaines peuvent vous sembler moins importantes que d’autres, mais ne vous y fiez pas : elles font toutes partie du travail et chacune d’elles apporte son grain de sable à votre réussite. Consacrez du temps à chacune d’elles !

1. Inspirez-vous

Un exercice de réflexion pour vous inspirer et savoir quels contenus inclure dans votre mémoire ou thèse constitue un bon départ. Passez du temps à obtenir des informations de différentes sources. Par exemple :

  • Parlez avec les étudiants qui ont défendu leur travail l’année précédente.
  • Faites une liste de sujets possibles qui ne sont pas très saturés et sur lesquels vous pouvez avoir accès aux informations : trouver le juste milieu entre un sujet totalement nouveau sur lequel il n’y a rien d’écrit et un autre sur lequel tout a déjà été dit et qui n’apportera pas beaucoup d’intérêt.
  • Faites une recherche en ligne pour voir d’autres travaux liés à votre filière.

Choisissez d’abord l’objet d’étude qui vous intéresse le plus et le plus précis sera le mieux. Puis arrêtez-vous pour réfléchir aux problèmes qu’il pose et aux variables impliquées. Comme vous le savez déjà, la décision sur le sujet sera toujours convenue avec votre directeur ou directrice, qui peut même vous en proposer un dans son domaine de recherche.

Une fois que vous avez fait le choix du sujet et que vous connaissez plus ou moins les contenus que vous souhaitez inclure, réaliser une carte mentale vous sera d’une grande aide.

Les cartes mentales sont des outils très utiles pour passer au crible les informations et avoir une vision globale sur la façon de les diviser en chapitres. Essayez de placer les informations dans un modèle comme celui-ci :

2. Organisez bien votre temps

Vous connaissez déjà les aspects que vous souhaitez collecter, que diriez-vous de vous fixer une date limite ? Tout comme lorsque vous créez votre calendrier de planification en période d’examens. Ce sera formidable pour vous de créer un calendrier pour vous organiser, en convenant avec le tuteur des dates des révisions de bloc et des parties à rendre.

Vous avez beaucoup de travail devant vous. Si vous le fractionnez par petits objectifs, il vous sera beaucoup plus facile pour vous de l’attaquer. Classer vos objectifs sur un calendrier vous aidera à renforcer votre engagement personnel et vous aidera à ne pas trop dévier des délais initialement fixés.

L’établissement d’un agenda est tout aussi important que de le suivre. L’une des clés du succès avec votre mémoire / thèse est d’éviter les situations stressantes de dernière minute. Et c’est que le stress … quand on peut l’éviter … 

Vous voulez un conseil professionnel sur la création de contenu ? Le contenu doit être laissé au repos une fois créé. Il faut s’en éloigner quelques heures pour le relire avec l’esprit clair, c’est pour cela que le laisser pour la dernière minute ne fonctionne pas. Prenez votre temps pour tirer le meilleur parti de votre travail, tout s’améliore avec une bonne révision.

3. Documentez-vous

Travaillez avec des bases de données scientifiques. Les universités en ont un large catalogue, avec des livres ou encore des magazines pour leurs étudiants. Vous avez tout un univers de ressources physiques et électroniques à votre disposition ! Vous pouvez lire ainsi une multitude d’articles académiques sur les aspects liés au sujet choisi pour votre projet final.

Si vous ne connaissez pas ce type de base de données, la bibliothèque peut vous apprendre à les utiliser gratuitement.

Regroupez un bon volume d’articles sur votre sujet et soulignez les parties les plus importantes de chacun d’eux. Il est essentiel de savoir ce qui est déjà publié pour faire avancer les connaissances.

Si vous prévoyez d’inclure des données chiffrées, une citation de phrase ou de paragraphe d’une autre personne, respectez la bonne façon de citer les sources. Généralement, la méthode de citation suivie est celle des normes APA. En cas de doute sur les règles de citation des auteurs et des données, le personnel enseignant est habitué à travailler avec eux et peut vous donner les meilleures instructions.

Savez-vous ce qui serait génial ? Une infographie horizontale ou verticale comme tableau récapitulatif des références bibliographiques. C’est plus facile qu’il n’y paraît. Il vous suffit de choisir le modèle qui vous convient le mieux et d’inclure les informations en chaque point.

Ensuite, avec quelques retouches, ce sera parfait. C’est quelque chose qui vous surprendra de manière très positive et vous aidera à passer en revue la bibliographie. Vous allez épater le jury !

Modèles d’infographies

4. Préparez votre contenu

Voilàààà … encore une question : savez-vous combien de temps vous est accordé pour soutenir ? Ce qui est clair, c’est que vous devez ajuster votre présentation à ce temps. Cela peut être 15 ou 30 minutes. Si vous ne le savez toujours pas, envoyez un e-mail à votre tuteur ou jetez un œil sur le Web pour clarifier cette question avant de continuer.

Une fois que vous connaissez la durée de l’exposé, la prochaine chose à faire est de bien sélectionner le contenu. Même si vous avez beaucoup de temps pour soutenir, il est impossible de voir tout le travail de plusieurs mois. C’est pourquoi il faut choisir et mettre en évidence l’essentiel.

Quelle information ne peut pas manquer dans un travail de fin d’études ou de stage ?

En plus de la couverture, de l’index et du développement, assurez-vous qu’il ne manque jamais :

  • Une diapositive consacrée à la justification de l’étude. Discutez de la pertinence de votre recherche. Réfléchissez aux raisons pour lesquelles il est important de résoudre certains problèmes dans ce secteur, aux avantages sociaux fournis ainsi qu’à la contribution au savoir qui peut être réalisée.
  • Une diapositive pour détailler l’objectif général et les objectifs spécifiques.
  • Une diapositive pour les hypothèses. En général, il est recommandé d’incorporer toutes les hypothèses dans la présentation, mais dans les cas où elles sont trop nombreuses pour le réaliser en fonction des contraintes de temps, les plus importantes peuvent être choisies.
  • Une diapositive pour la méthodologie utilisée. Ici, vous pouvez parler de la façon dont vous avez obtenu les données et du traitement qui leur a été appliqué.
  • Une diapositive pour les résultats. Expliquez chaque résultat obtenu, sa signification, mettez-le en contraste avec les résultats obtenus par d’autres auteurs et confirmez ou rejetez les hypothèses soulevées.
  • Une diapositive pour les conclusions. Vous pouvez numéroter les conclusions, les présenter par sections ou par blocs. Il ne s’agit pas de faire un résumé de votre travail mais de détailler ce que vous avez apporté. Incluez également ici quelques commentaires sur les futures lignes de recherche, les limites et les implications pour le secteur privé / public.
  • Une diapositive de remerciement. La dernière partie est consacrée à remercier de l’attention portée et à répondre à toutes les questions qu’ils souhaitent poser.

Il vaut la peine de passer du temps à préparer chaque diapositive car elles serviront de guide lors de la présentation orale. N’oubliez pas :

  • Simplifiez le texte autant que possible
  • Transmettez un ou deux messages clés par diapositive
  • Triez le contenu
  • Utilisez des images libres de droits de haute qualité

Conseils pratiques pour créer votre présentation

C’est sûr que plus d’une fois, vous avez dû assister à une présentation ennuyeuse, avec des diapositives chargées de texte que vous terminez par lire, ou bien vous finissez par écouter la lecture de la personne qui expose. Comment éviter de tomber dans cette erreur ? Facile ! Utilisez l’interactivité.

L’interactivité vous permet de structurer les informations à différents niveaux. Vous pouvez ajouter des photographies de banques d’images libres de droits, des tableaux, des icônes à vos diapositives … et organiser les informations écrites sur un deuxième niveau.

Le but est de rendre votre présentation aussi visuelle que possible. Rappelez-vous que l’image est l’élément le plus puissant pour maintenir l’attention :

En plus, avec une présentation interactive, il vous est beaucoup plus facile d’attirer l’attention de chaque membre du jury, que vous deviez présenter votre mémoire en présentiel ou dans un exposé en ligne

Ne vous inquiétez pas de la connexion Internet. Avec Genially, vous pouvez télécharger votre présentation en HTML afin que tout fonctionne même sans connexion.

Le corps enseignant universitaire fait souvent remarquer qu’il existe des travaux très élaborés mais dont la note est réduite à cause d’une mauvaise présentation. Utilisez un modèle Genially pour que cela ne vous arrive pas !

Ces modèles pour mémoire / thèse incluent toutes les diapositives essentielles et d’autres encore au cas où vous en auriez besoin. Les designs sont très visuels et visent à vous aider à structurer les informations. Si vous utilisez l’un de ces modèles, une partie du travail est faite ! Vous pouvez en modifier le design autant que vous le souhaitez : ils sont entièrement personnalisables.

5. Sur le langage

N’oubliez jamais de respecter le langage propre à un travail de recherche :

  • Revoyez la bibliographie existante sur l’état de l’art
  • Fixez des objectifs et des hypothèses
  • Appliquez une méthodologie
  • Recueillez des éléments de preuves
  • Débattez sur les résultats
  • Établissez quelques conclusions

Et n’oubliez pas ! Avant de rendre chaque partie de votre travail, il est essentiel de relire tranquillement pour identifier les fautes d’orthographe et d’écriture.

6. Enfin ! Le succès vous attend avec votre présentation

Votre contenu est prêt et vous l’avez révisé ! Le plus dur est passé … enfin presque, parce que rien que d’y penser, défendre devant le jury vous fait un peu peur, n’est-ce pas ? Il ne suffit pas en effet que votre contenu soit bon, vous devez également le présenter d’une main de maître pour épater le tribunal.

Vous le savez peut-être déjà, mais juste au cas où : vous aurez besoin de répéter et répéter encore avant de présenter ou de soutenir. Plus vous répétez, plus vous dominez le stress.

Voulez-vous une astuce infaillible ? Enregistrez-vous au fur et à mesure que vous passez la présentation. Dans l’éditeur Genially, vous pouvez enregistrer votre propre audio, c’est gratuit. Le temps est limité à 10 minutes, mais vous pouvez en enregistrer plusieurs. Cela vous aidera à avoir des garanties à 100 % sur le respect du temps prévu.

Comment réussir votre soutenance ou présentation de mémoire

Avec ces conseils, vous allez faire un exposé brillant et cela vous sera plus facile que vous ne le pensez :

  • Lors de la présentation de votre mémoire ou soutenance, votre objectif est clair : attirer l’attention du jury. Ne vous en faites pas, vous avez tout préparé depuis chez vous : l‘interactivité et l’animation sont vos atouts.
  • Si vous êtes capable de respirer la confiance, votre audience sentira que vous maîtrisez le sujet d’étude. Projetez votre voix, cherchez un contact visuel, ne tournez pas le dos au jury, maintenez une posture sûre et utilisez une gestuelle savamment dosée pour renforcer les idées clés.

Votre attitude corporelle est le reflet de vous-même, essayez de transmettre la confiance et la sécurité.

  • N’oubliez pas ces quelques conseils de base pour parler en public : ne pas croiser les bras, ne pas mettre ses mains dans sa poche et préférer la position debout pendant toute la présentation.
  • Mais alors, qu’est-ce que je fais de mes mains ? Pas la peine de se couper les bras ! Pour contrôler vos mains, essayez de toujours tenir un objet pendant la présentation : un stylo ou une télécommande pour passer les diapositives.
  • Maintenez votre regard sur le jury. Il est facile de se contenter de ne porter attention qu’à la personne qui vous inspire le plus de confiance, mais faites un effort pour essayer de regarder tous les membres du jury avec une relative fréquence.
  • Maintenez des pensées positives, c’est la meilleure bouée de sauvetage pour éviter de vous noyer dans le stress. N’oubliez pas que vous êtes la personne qui en sait le plus sur le sujet. Vous et vous seul avez travaillé pendant des mois sur votre mémoire/thèse. Ayez confiance en vous ! Vous vous êtes investi dans vos lectures et recherches, vous êtes devenu/e spécialiste sur ce sujet dans lequel vous avez acquis beaucoup de connaissances.

Nous vous souhaitons bonne chance… et si nous avions un dernier conseil : terminez par un sourire sincère, c’est ce que nous aimons tous 🙂

Natalia De la Peña Frade
Natalia De la Peña Frade
Créateur de contenu : j'essaie d'écrire des choses que vous aimez lire

Posts recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *