Comment créer des articles époustouflants : 10 conseils de marketing de contenu

8 minutes
Rédigé par: Darya Jandossova Troncoso
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Vous est-il déjà arrivé de commencer un article avec un titre génial et de vous rendre compte à la moitié du texte qu’il ne sert à rien ? 

Ce serait formidable de disposer d’une liste à laquelle vous pourriez vous référer pendant le processus de création de contenu pour vous assurer que cela ne se reproduise pas, ne pensez-vous pas ? Consultez cette liste d’erreurs à éviter :

Pourquoi est-il si important de créer du contenu de qualité ?

Des articles, il y en a partout. C’est normal car ils sont l’ingrédient essentiel de nombreuses actions et stratégies de marketing. Il n’y a qu’un seul moyen de se démarquer, et c’est de créer un vrai contenu de qualité.  

Utiliser cette liste pratique vous aidera à créer des articles originaux et de qualité qui susciteront l’intérêt de votre public et l’inciteront à rester à vous lire. 

De plus, les moteurs de recherche comme Google aiment le bon contenu. Plus il est complet et informatif, plus vous avez de chances de réussir. Un contenu génial vous aide également à :

  • Fidéliser votre public : il sera plus enclin à revenir si votre contenu est de qualité.
  • Gagner la reconnaissance de la marque : les articles époustouflants véhiculent la meilleure image de votre marque, générant une impression sur votre public qui peut le conduire au centre même de l’entonnoir de conversion.
  • Partager sur les réseaux : un bon contenu a plus de chances d’être partagé sur les réseaux sociaux et, donc, de multiplier la visibilité de votre marque

Voyons les étapes à suivre pour y parvenir.

10 conseils de marketing de contenu

1. Ce n’est pas encore le moment de penser au titre

Au lieu de vous creuser les méninges pour trouver le titre définitif, proposez le titre du sujet lorsque vous établissez votre calendrier éditorial du mois, ce que l’on appelle en journalisme un ‘slug’. L’idée est de résumer le titre en 2 ou 3 mots : rendre le sujet de l’article concret, mais sans le limiter. 

Les ‘slugs’ fonctionnent très bien car elles sont suffisamment longues pour guider votre contenu, et suffisamment courtes pour ne pas le restreindre.

Au fur et à mesure que vous développerez votre contenu, vous serez en mesure de décider d’un titre définitif, car vous aurez la perspective nécessaire pour trouver un titre qui soit à la fois attrayant et qui englobe votre sujet.  

2. Il faut faire des recherches, élémentaire mon cher Watson.

Souvent, on n’investit pas assez de temps dans l’écoute du public lors de la création d’une stratégie de marketing de contenu, et bien sûr : personne ne connecte avec le public.

Il existe une technique de vente super efficace, ancrée dans la psychologie et qui consiste à ‘refléter’ le comportement du client. 

Mettez-vous à la place de votre public : ce que vous lisez a beaucoup plus de chances de vous sembler digne de confiance s’il ressemble à ce que vous, votre ami, un membre de votre famille ou votre voisin écririez. Quels mots et expressions votre public utilise-t-il pour décrire votre produit ou service ? Pour le savoir, vous devez faire des recherches.

Pour savoir de quoi parle la communauté, vous pouvez utiliser la recherche Google, Facebook, Instagram et d’autres réseaux sociaux.

Il existe des outils comme Answer The Public ou Ubersuggest qui vous aident également à comprendre et à approfondir la façon dont les gens parlent de votre sujet. Et les outils de recherche de mots-clés vous indiqueront dans quelle mesure chaque sous-thème fait l’objet de discussions.

Les avis des clients, user-generated content, le contenu généré par les utilisateurs, les recommandations et les commentaires sur les réseaux sociaux vous donneront des indices sur les mots utilisés, le ton et ce qui intéresse le plus votre public.

En interne, vous disposez peut-être déjà d’informations à ce sujet sans le savoir. Les questions que vos clients posent à votre service d’assistance par téléphone ou par courrier électronique constituent un excellent point de départ pour comprendre votre public.

En outre, l’étude de votre public à l’aide d’outils tels que Google Analytics peut vous aider à découvrir quel est votre contenu le plus populaire.

Une fois que vous avez fait des recherches sur votre public cible et vos clients, utilisez ces informations pour créer des personnages qui les représentent, ce qu’on appelle les ‘buyer persona’. Il est beaucoup plus facile de le faire avec un modèle comme celui-ci :

Après avoir fait des recherches sur votre public cible et créé vos buyer personas, vous serez d’autant plus près de faire mouche avec votre contenu.

3. Un bon plan mène à un bon article

Commencez par un plan comme brouillon.

Pour créer un cadre de travail efficace, ajoutez des exemples de citations, de critiques, de ton, d’astuces marketing, d’analogies ou mots-clés spécifiques. Ajoutez ensuite les questions auxquelles vous voulez répondre avec votre article.

Une formule simple et largement utilisée en marketing pour créer un texte percutant est le PAS ou Problem-Agitation-Solution.

Elle consiste d’abord à présenter les difficultés que rencontrent les gens, puis à présenter des raisons convaincantes qui résolvent ces difficultés.

Par exemple, une publicité pour un fabricant de matelas pourrait dire : ‘À quand remonte la dernière fois où vous avez passé une très bonne nuit de sommeil ? On dira ensuite : ‘Une mauvaise nuit de sommeil peut provoquer de l’irritabilité, une baisse de productivité au travail, voire des problèmes psychologiques’.

À la fin de l’article, après avoir mentionné plusieurs autres problèmes que vous pouvez rencontrer en raison d’un manque de sommeil, la solution se présente : ‘Commencez le matin plein d’énergie après une bonne nuit de repos avec l’oreiller BluTek, doté de la technologie de la NASA afin de garantir un alignement parfait tout au long de la nuit’.

Créer un schéma à partir d’une structure basée sur la psychologie comme le PAS donnera à votre public un sentiment de sécurité, car il s’agit d’une structure familière. À l’ère du numérique, nous sommes exposés à de nombreuses publicités au même format.

Si vous voulez vous démarquer, vous pouvez utiliser d’autres outils, comme AIDA (attention – intérêt – désir – action). Vous pouvez même briser le moule et surprendre avec un contenu de style narratif, avec du dialogue et de l’action.

Vous pouvez également utiliser un style expositif, qui est peut-être le type de contenu le plus courant de nos jours.

Un contenu long et bien documenté comme ce post est considéré comme un exposé. Le contenu expositif explique tout, des concepts les plus élémentaires aux plus avancés, pour englober une grande variété de notions et d’idées liées à un sujet.

4. Trouvez une perspective unique

La définition de votre point de vue et le cadrage de votre contenu vous aideront ici.

Pour créer une perspective unique, commencez par examiner d’un œil critique un truisme sur votre sujet. Vous pouvez utiliser cette approche pour poser des questions critiques. Par exemple :

  • Y a-t-il des concepts que tout le monde prend pour acquis et que vous pourriez retourner et poser à l’inverse ?
  • Pouvez-vous créer des situations où il est essentiel de vivre ces expériences contraires ?
  • L’une de ces expériences vous est-elle arrivée ?

En créant un point de vue unique plutôt qu’en répétant ce que tout le monde sait déjà, votre contenu sera beaucoup plus intéressant à lire. Et ensuite vous pouvez créer un titre percutant. 

5. Misez sur les éléments visuels

Les éléments visuels peuvent fonctionner comme des piliers autour desquels construire votre contenu.

Maintenant que vous avez les concepts généraux en tête, marquez les points où les images, les GIFs ou les vidéos iront et créez votre contenu autour de ces ressources. De bons visuels multiplient les chances que votre contenu soit partagé.

Pourquoi ne pas créer vos propres visuels ? Les images personnalisées sont beaucoup plus faciles à partager, elles en valent donc la peine. Vous pouvez les utiliser pour attirer l’attention sur un concept ou raconter une histoire sans utiliser de mots.

6. S’engager avec le texte dans les images

Les images ne doivent pas seulement être jolies, mais doivent servir à mettre en valeur le texte.

Transformez une citation, un élément important ou même une phrase pleine de suspense en une image. C'est le moyen le plus efficace d'attirer l'attention de votre public et de le faire lire pour voir ce dont vous allez parler par la suite.v

À l’instar des titres, les images sont également géniales pour mettre en avant une nouvelle perspective ou une idée qui ne correspond pas ‘à la norme’.

Votre public pensera : “Oooh, je ne m’attendais pas à ça”, et il sera impatient de découvrir ce que vous allez dire dans la section suivante.

7. Plus court, plus puissant

La brièveté augmente le pouvoir de ce que vous écrivez, aide à maintenir l’attention de votre public et favorise l’interaction.

Vérifiez tous les cas dans lesquels vous utilisez :

  • Oui
  • Et
  • Mais
  • Ou – et envisagez de reformuler le texte sans utiliser ces mots.

Votre article peut sembler plus sérieux sans eux. Cela peut être un bon moyen de rester concis et de montrer plus d’assurance dans vos opinions.

Veillez à ce que vos paragraphes ne prennent pas toute la hauteur de vue afin que votre public ne soit pas confronté à un mur de texte. N’oubliez pas que le taux de rebond monte en flèche lorsque les internautes rencontrent un gros bloc de texte lors du chargement d’une page.

8. Découvrez les outils de correction

Avant de publier vos articles, utilisez des outils comme Lorca Editor pour améliorer la grammaire et le vocabulaire, mais aussi pour surmonter les mauvaises habitudes. Par exemple :

  • L’utilisation de la voix passive
  • L’utilisation excessive d’adverbes
  • La répétition de mots
  • Les fautes d’orthographe

La plupart de ces erreurs sont commises lorsque l’on s’efforce d’allonger le contenu, au lieu de formuler un argument convaincant ou de rester bref.

J’aime ces outils d’édition à intelligence artificielle car ils fournissent des détails sur les raisons pour lesquelles elles apparaissent. Vous apprenez en recevant les commentaires de l’éditeur.

Petit à petit, vous vous améliorerez et vous aurez de moins en moins besoin de l’éditeur.

9. Le meilleur appel à l’action est subtil

Le CTA (Call To Action) est la partie où vous invitez votre public à faire quelque chose, comme ‘lire plus’, ‘télécharger’ ou ‘s’inscrire’, et c’est l’un des éléments clés d’une campagne de marketing numérique bien exécutée. Ils sont généralement placés sur des boutons très visibles qui se démarquent dans le contenu.

Mais les CTA peuvent être beaucoup plus subtils et peuvent être intégrés dans le contenu. Si vous vendez des produits ou des services dans vos articles, n’oubliez pas que le schéma le plus courant est le PAS.

Nous sommes tellement habitués à la formule PAS que nous l’attendons. Nous avons tendance à ne même pas nous rendre compte qu’il s’agit d’une formule de persuasion. 

Dans le schéma PAS, le CTA se trouve à la fin, mais il ne doit pas toujours en être ainsi. Il existe des formats moins évidents, plus naturels, qui intègrent des indices subtils sur lesquels le public peut agir.

10. Surmontez le syndrome de sur-édition

  • Votre contenu est-il terminé ?
  • La longueur est-elle acceptable ou est-elle devenue incontrôlable ?
  • Si vous l’éditez bien, ne devrait-il pas être de plus en plus court ? 
  • Le thème principal et la perspective avec lesquels vous avez commencé sont-ils maintenus ? 

De nombreux articles meurent à cause d’une édition excessive ou du perfectionnisme. 

Ce serait peut-être bien de donner différentes versions de votre article à des collègues ou à des pairs pour qu’ils le lisent et vous donnent leur avis. Vous pourriez être surpris que la plupart d’entre eux apprécient les versions antérieures, moins soignées.

Et voilà.

Vous pouvez commencer à créer de superbes articles à l’aide de cette liste. Alors allez-y, libérez votre stylo (clavier) et votre créativité, et créez quelque chose que personne n’a jamais créé auparavant.

Darya Jandossova Troncoso
Darya Jandossova Troncoso
Darya Jandossova Troncoso est photographe, artiste et écrivaine. Elle travaille sur son premier roman et gère un blog sur le marketing numérique - MarketSplash. Son temps libre, elle aime le passer avec sa famille, à cuisiner, à créer de l'art et apprendre tout ce qui concerne le marketing numérique.

Posts recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *