Comment débuter une présentation pour surprendre votre public

Découvrez les meilleurs conseils et les tactiques infaillibles pour débuter une présentation.
6 minutes
Accueil

Comme disait Sophocle : « Pour bien commencer une  présentation, il faudra utiliser  Genially et la faire interactive. Ou ça ne servira à rien.» Bon d’accord, Sophocle n’a peut-être pas dit ça. Mais vous êtes à la recherche de tactiques infaillibles pour apprendre à démarrer une présentation et vous laisser de marbre n’est pas dans mes projets.  

Voilà pourquoi cet article regorge d’astuces et de conseils très très pratiques, basés sur les meilleures moyens de démarrer des présentations et les discours les plus célèbres de tous les temps… Avec ces bonnes pratiques et votre talent, vous aurez le combo parfait pour émerveiller votre public . C’est parti !

5 conseils pour bien commencer une présentation à l’orale

1. Faites une entrée surprenante 

Vous contrôlez le sujet de votre présentation sur le bout des doigts, il ne vous reste plus qu’à tester différentes façons de l’aborder jusqu’à ce que vous trouviez la bonne. Nous vous laissons ici trois options pour que votre audience vous prête une oreille attentive : 

  • Poser une question rhétorique. Interagir avec votre public et demander à chacun de réfléchir à un point traité lors de la présentation. Par exemple, une question comme « Que se passerait-il si… ? Pouvez-vous imaginer cela… ? ou Que penseriez-vous si… ?
  • Raconter une blague ou une anecdote pour détendre l’atmosphère, mais seulement si vous pensez que l’humour correspond au thème et au ton de votre présentation. Soyez vous-même. 
  • Donnez des statistiques surprenantes.  Vous avez des données sur le sujet ?  Lancez un chiffre auquel personne ne s’attend et utilisez-le comme point de départ pour développer votre argumentation.  Et ce sera encore plus efficace si les données concernent ou touchent de près les membres du public.   
  • Poser un problème Construisez une accroche avec laquelle vous résumez l’approche du problème à résoudre au cours de la rencontre. De cette façon, vous pourrez amener votre public directement au cœur du problème dont vous allez discuter et il voudra en savoir plus.  
  • Raconter une histoire. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de la narration. Connecter votre discours à une anecdote personnelle peut être une merveilleuse manière d’éveiller l’empathie de l’audience.  Quelque chose comme « L’autre jour, j’allais… », « Quand j’étudiais… », « Ma mère disait toujours… », etc. Les TED Talks les plus appréciés utilisent cette méthode. 

En effet, si vous commencez par parler de quelque chose auquel votre public ne s’attend pas, vous attirerez immédiatement son attention.

 

2. Faites des pauses et des silences des alliés de choix

Si le professeur Keating l’a fait dans Le cercle des poètes disparus et que ça s’est bien passé, vous pouvez le faire aussi. Rester silencieux quelques secondes avant de commencer votre discours pour vous assurer d’avoir l’attention de l’auditoire est une tactique infaillible. Sachez faire preuve de sang-froid pour vous lancer au bon moment.

Parallèlement, les pauses sont essentielles pour donner du rythme à votre présentation et laisser le temps à votre public d’assimiler les concepts. Il est important que vous y soyez attentif dès le début.  Si, par exemple, vous commencez par énoncer un problème ou une blague, laissez passer quelques secondes de silence pour obtenir l’effet escompté.

N’oubliez pas que les pauses comptent parfois autant que les mots. Vous n’allez pas convaincre votre auditoire en restant silencieux, certes, mais si vous n’utilisez pas les pauses comme il faut, personne ne vous suivra. Alors que si vous les utilisez à bon escient, ça change tout.  Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. 

3. L’objectif de votre discours est d’établir une connexion avec le public, pensez à lui, pas à vous 

Même si personne ne connaît mieux que vous le sujet de votre présentation, inutile d’en faire des tonnes. Restez humble.  

Se concentrer sur le lien que l’on souhaite nouer avec le public est la  garantie d’un discours efficace.  Gardez cela à l’esprit lorsque vous concevez le début de votre présentation. Penser une phrase d’accroche ou choisir ses mots n’est pas suffisant.  Demandez-vous quelle émotion vous souhaitez faire naître chez votre public ? Si vous parvenez à éveiller ce sentiment chez votre audience et à la mobiliser, vous avez fait la moitié du chemin (et entrouvert les portes du paradis). 

Ah ! et utilisez un langage inclusif, il est temps d’y songer. C’est aussi une excellente manière d’établir une connexion avec le public et d’amener tout le monde à s’identifier à votre discours.

Jetez un œil à cette conférence TEDx de Marcos Mazzocco. Ça va piquer votre curiosité :

🎥 TEDx Marcos Mazzocco

4. Pensez à votre langage corporel 

Comme le disait Homer Simpson :  « On s’fait pas de potes à coup de salade. » Peu importe à quel point vous préparez votre discours : si vous entrez en regardant par terre et que le son de votre voix est ténue, vous ne parviendrez jamais à convaincre votre public. Le langage corporel est aussi un langage, il communique, et beaucoup ! Et en plus, en prenant confiance en vous, votre ton, votre posture en feront état, et vous vous sentirez autrement.

Répéter ! Même si vous pensez que vous n’en avez pas besoin. Contrôlez vos gestes et le ton de votre voix et  votre crédibilité ne sera plus remise en question. 

 

5. Utiliser des ressources visuelles incroyables 

Une présentation vous aidera à mieux exprimer ce que vous souhaitez dire, mais elle aidera surtout votre auditoire à suivre le fil de votre discours. Et en plus, plus les sens seront sollicités, plus votre expérience sera complète et plus votre discours restera dans les mémoires. 

Faites bon usage de la couverture de votre présentation, vous y déclarez vos intentions. Affichez la couverture aussi longtemps que nécessaire avant de faire défiler les diapositives. Ne vous contentez pas d’un titre, profitez-en pour situer votre sujet. 

Utilisez le storytelling visuel pour donner un autre ton à votre discours, avec un mème ou un autocollant si vous comptez utiliser l’humour par exemple, ou avec une image qui inspirera les émotions recherchées à votre public.

Le plage de pub est là, voici une sélection de modèles pour dire adieu aux tracas, et faire de votre présentation une belle expérience, dès le début : 

  • Des rapports qui donnent envie de les lire. Vous devez rédiger un rapport et le présenter à beaucoup de monde ? Rendez-le très très visuel. Ajoutez vos couleurs, des informations et les images de votre choix… Tout ce que vous voulez !

MODÈLE

Rapport génial

  • Une vidéo pour conquérir le monde. Ce modèle aux couleurs pastel et au style vintage vous aidera à susciter l’intérêt du public  en un rien de temps. 

MODÈLE

Vidéo vintage

MODÈLE

Dashboard marketing numerique

  • Créer un guide sans coding. Créez un microsite sans code avec une esthétique minimaliste et en un rien de temps avec ce modèle interactif. Son design attire tous les regards et la navigation intuitive propose une superbe expérience à votre audience.

MODÈLE

Guide du microsite no code

Ce qu’il NE faut surtout PAS faire au début d’une présentation

N-B : si le début de votre présentation n’a aucune originalité et contient des éléments auxquels tout le monde s’attend, vous suscitez difficilement l’intérêt du public.

Inutile de commencer par bonjour, merci, ou de vous excuser au premier mot.  C’est vu et revu et souvent, c’est inutile. Lorsque vous parlez, le public vous accorde le bénéfice du doute pendant quelques brefs instants. Vous n’avez que quelques secondes pour capter son attention … ou la perdre à jamais. 

Ces premières secondes sont un enjeu capital,  utilisez-les à bon escient. Certains parlent d’une minute, je parierais sur moins. Il faudra probablement moins d’une minute à votre public pour décider s’ il a envie de vous écouter ou de déconnecter.

Gâcher les moments clés de la présentation avec des formules qui n’apportent rien serait une grossière erreure. Ces personnes en face de vous ne sont pas venues vous saluer ou vous remercier. Elles sont venues parce qu’elles pensent que votre intervention va leur apporter quelque chose : du plaisir, des connaissances, de l’inspiration… Ne les laissez pas croire que faire partie de l’assistance est une erreur. Mieux vaut leur montrer dès le début que vous allez répondre à leurs attentes, voire même les dépasser ! 

À la fin du discours, remercier brièvement votre audience pour l’attention qu’elle vous a accordée. Vous aurez rempli vos (leurs) objectifs et votre public recevra ces quelques mots avec le sourire.

Alors, saviez-vous que bien commencer une présentation peut tout changer ? Dites-le nous avec un commentaire. 

Natalia De la Peña Frade
Natalia De la Peña Frade

Créateur de contenu : j'essaie d'écrire des choses que vous aimez lire

Natalia De la Peña Frade
Natalia De la Peña Frade
Créateur de contenu : j'essaie d'écrire des choses que vous aimez lire

Suggérés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sticker genially

La création de contenu interactif est un vrai jeu d'enfant

Un plan gratuit sans date d’expiration, parce qu’on est pas des jambons.