Guide pour créer une séquence didactique interactive avec Genially

9 minutes
Rédigé par: Ruth Martín

Combien de fois avez-vous entendu dire qu’une bonne planification et une bonne organisation sont la clé du succès ? Je suis sûre que très souvent, et à juste titre. C’est encore plus vrai dans des environnements aussi changeants qu’une salle de classe ou que les systèmes d’apprentissage en ligne. 

Tous les enseignants le savent : chaque jour est une aventure et il est préférable de disposer de toutes les ressources, directives et activités bien planifiées à l’avance afin de ne pas en laisser échapper  une seule. Et pour cela, il n’y a rien de mieux qu’une séquence didactique.

Saviez-vous que vous pouvez créer une séquence didactique interactive comme plan de travail avec vos élèves ? Voyons ce qu’il en est et comment nous pouvons profiter de tous ses avantages. Nous vous garantissons  qu’une fois que vous aurez pris le coup de main, votre vie quotidienne s’en trouvera grandement facilitée.

Qu’est-ce qu’une séquence didactique interactive ?

Une séquence didactique est un ensemble ordonné de contenus et d’activités qui répondent à des objectifs pédagogiques préalablement établis. Ainsi, elle comprend toutes les données nécessaires pour planifier avec succès des séances d’apprentissage sur un sujet ou un thème.

On y trouvera le nombre de séances d’apprentissage, leurs durées et les objectifs pédagogiques à atteindre, ainsi que les critères d’évaluation et les éléments de preuves qui détermineront le niveau de réussite des élèves. La séquence didactique est divisée en trois phases : début, déroulement et clôture. Chaque phase a ses propres caractéristiques, objectifs et types de tâches proposées aux élèves.

Cela ne fait aucun doute : une séquence didactique bien faite est un outil formidable pour les enseignants. Mais que se passe-t-il si nous y ajoutons l’interactivité ? Grâce aux séquences didactiques interactives de Genially, nous tirerons parti du potentiel du numérique pour créer des expériences d’apprentissage authentiques dans lesquelles les élèves pourront explorer, élargir et approfondir leurs connaissances.

Ça a l’air bien, n’est-ce pas ? Eh bien, lisez la suite, nous vous en disons plus.

Pourquoi utiliser une séquence didactique interactive ?

  1. Parce que vous aurez toutes vos ressources pédagogiques sur un sujet, un concept ou un thème en un seul endroit.

Imaginez les maux de tête que vous éviterez en disposant, de manière bien localisée, de toutes les ressources et informations nécessaires au déroulement de la séquence didactique : jeux, images interactives, jeux d’évasion éducatif éducatifs, quizz… tout y est.

  1. Parce que vous gagnerez beaucoup de temps dans la planification de vos leçons.

Une fois que vous avez votre séquence didactique interactive, vous pouvez être sûr de planifier vos séances d’apprentissage plus rapidement. Grâce au maniement intuitif de Genially, vous pourrez créer des contenus pédagogiques en moins de temps que vous ne le pensez. 

  1. Parce que vos élèves seront plus impliqués dans leur propre apprentissage.

Si vous partagez votre séquence didactique avec vos élèves, ils pourront mieux comprendre quels sont les objectifs et comment vous allez les évaluer. De plus, vous encouragerez leur autonomie, car ils pourront travailler sur le contenu et les ressources d’apprentissage à leur propre rythme. 

  1. Parce que vous pourrez la modifier et l’adapter aux besoins à venir.

Vous avez découvert une nouvelle activité qui serait parfaite pour vos élèves ? Ajoutez-la sans problème. Vous vous êtes rendu compte que les délais ou les objectifs ne sont pas réalistes et qu’ils doivent être adaptés pour des occasions futures ? Allez-y et modifiez-les. Créez dès maintenant une séquence didactique et réutilisez-la, modifiez-la autant que vous le souhaitez.

Comment créer la séquence didactique interactive parfaite ?

Il est temps de créer une séquence didactique interactive. Voyons comment nous pouvons tirer parti de tous ses éléments pour la rendre motivante, facile à utiliser et qu’elle nous offre une expérience d’apprentissage innovante et efficace.

Vous savez déjà que la création d’une séquence didactique avec Genially est un jeu d’enfant car vous pouvez la personnaliser autant que vous le souhaitez. Il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle qui convient le mieux à vos besoins.

Si vous êtes enseignant dans le primaire, ne manquez pas ce modèle : il a tout ce qu’il faut ! Il vous suffit de le compléter avec les données et les ressources proposées pour vos élèves.

Vous êtes enseignant dans le secondaire et vous avez besoin d’un modèle adapté à l’âge de vos élèves ? Avec ce modèle, vous pourrez leur montrer tous les détails d’une séquence didactique sur n’importe quel sujet ou matière.

Avant de commencer à créer notre séquence, la première chose à faire est de définir les objectifs d’apprentissage : clairs, concrets, mesurables et observables. Une fois les objectifs définis, vous aurez une idée plus précise du contenu à enseigner, de la manière de l’enseigner et d’évaluer en fonction des critères appropriés. Pour cela, vous devrez bien connaître vos élèves et créer la séquence didactique selon leur contexte et leurs besoins.

Maintenant que vous connaissez les meilleurs modèles pour créer des séquences didactiques géniales, examinons chacune des phases de la séquence : début, déroulement et clôture

Étape 1: début

Tout comme lorsque nous nous préparons à faire de l’exercice, pour faire travailler notre cerveau, nous devons également nous échauffer. Pour cette raison, et afin de favoriser l’apprentissage, il est essentiel de préparer émotionnellement les élèves dès le début de la séquence didactique. Comment faire ? Voici quelques suggestions :

  1. Osez libérer la curiosité de vos élèves

Llama su atención y estimula su imaginación planteándoles aspectos o anécdotas que desconocen. Utiliza el storytelling para conectar con sus intereses y acercarles a situaciones del mundo real. Y si además quieres que se impliquen, proponles una pregunta problematizadora en la que den su punto de vista.

Attirez leur attention et stimulez leur imagination en leur présentant des aspects ou des anecdotes qu’ils ne connaissent pas. Utilisez la narration pour vous rapprocher de leurs centres d’intérêt et les rapprocher de situations réelles. Et si vous voulez aussi qu’ils s’impliquent, posez-leur une question problématique dans laquelle ils pourront donner leur point de vue.

  1. Utilisez tout le potentiel du multimédia pour créer des déclencheurs qui les engagent.

Vidéo, galerie d’images, podcast…  Par exemple, si le thème de la séquence est la protection de l’environnement, pourquoi ne pas les inviter à regarder une vidéo sur la quantité de plastique qui recouvre nos mers et océans ? Vous pouvez ensuite leur poser les questions suivantes :

  • À leur avis, qu’advient-il des bouteilles de boissons gazeuses ou d’eau que nous jetons partout ?
  • Comment peut-on éviter qu’elles se retrouvent dans la mer ?

  1. Après avoir récapitulé les idées clés, demandez à vos élèves de tester leurs connaissances à l’aide d’un quiz.

La réussite d’un petit questionnaire informel les aidera à aborder les futures séances d’apprentissage avec confiance. S’ils ont du mal à répondre à une question, ils sauront sur quoi ils doivent se concentrer avant de passer à autre chose. Si vous ajoutez également un petit feedback à la fin du quiz, c’est encore mieux.

En réfléchissant sur leurs connaissances antérieures et en vérifiant si tout est prêt pour continuer, ils seront plus responsables et contrôleront leur propre apprentissage. Passons maintenant à l’étape suivante. 

Étape 2: déroulement

Enfin ! Nous allons maintenant concevoir nos séances d’apprentissage pour atteindre les objectifs que nous avons fixés au début. Combien de séances seront nécessaires ? Nous tiendrons compte du contenu, du temps et des objectifs à atteindre.  Dans notre modèle de séquence didactique, il y a trois séances, mais vous pouvez le personnaliser en en ajoutant ou en en supprimant autant que vous le souhaitez.

  • Commencez par une carte mentale. Mettez en relation les différents contenus à présenter et montrez leur hiérarchie. Rendez-la interactive et faites-en une ressource d’étude pour vos élèves. Cela les aidera à se souvenir beaucoup mieux de l’interrelation entre les différents concepts. 

Carte mentale

  • Dans les différentes séances d’apprentissage, mettez en avant les apprentissages prioritaires et structurez le contenu du plus simple au plus complexe. Pour organiser les informations de manière claire, utilisez une frise chronologique, une infographie ou une liste. Vous aiderez vos élèves à mieux comprendre, ils pourront approfondir les informations à leur propre rythme et vous créerez des structures mentales qu’ils pourront reproduire dans leur étude.

Chronologie

  • Utilisez des ressources visuelles et interactives qui les motivent, comme une galerie d’images ou de vidéos, des images interactives, des cartes didactiques, qui leur permettent de comprendre et de retenir l’information.

Pouvez-vous imaginer leur donner un défi à résoudre lors d’une des séances ? Pour rester dans le thème de la protection de l’environnement, utilisons une image interactive montrant différents types de déchets et de plastiques dans la mer. Placez sur chaque type de déchet des points interactifs différents qui révèlent des faits ou des énigmes sur le temps qu’ils mettent à se décomposer. Vous pouvez également insérer une carte interactive ou une flashcard pour montrer l’état, avant et après, de nos mers et océans. Les élèves peuvent ensuite discuter de l’origine des déchets et des dangers qu’ils représentent, puis proposer des solutions individuelles et collectives au problème.

C’est beaucoup plus amusant d’apprendre de cette façon que par le biais d’un PDF sans vie, vous ne pensez pas ?

  • Je suis sûre que vos élèves terminent chaque séance avec des tas d’idées intéressantes, alors pourquoi ne pas leur proposer un jeu de société pour qu’ils puissent les exposer au fur et à mesure qu’ils tombent sur les cases ? Vous pouvez même les inviter à créer un grand résumé avec une présentation, une infographie ou une comparaison interactive. Ce sera le moyen idéal de rassembler toutes les idées, de parvenir à un consensus ou d’ouvrir de nouvelles voies pour les futures séances.
  • Vérifiez le degré d’assimilation des nouvelles connaissances à l’aide d’un quiz à la fin de chaque séance. De petits quiz tout au long de la séquence didactique les aident à mieux ancrer le contenu, leur permettent de s’auto-évaluer et de prendre des décisions afin de rediriger leur apprentissage. Ah, et ils ne sont pas aussi intimidants qu’un long test.

quiz

Étape 2: clôture

Nous arrivons à la fin ! À ce stade, il est toujours bon de revoir ce qui a été appris, voyons comment.

  • Incluez un résumé avec les idées clés. Vous décidez de la longueur. Donnez à chaque idée un titre accrocheur et facile à mémoriser pour vos élèves, ajoutez de l’interactivité et laissez-les explorer. 
  • Incorporez un dernier quiz qui évalue l’apprentissage du contenu de toutes les séances. Cette fois, comme il s’agit de l’évaluation finale, incluez un feedback après chaque réponse (bonne ou mauvaise). En particulier, s’ils ne trouvent pas la bonne réponse, vous pouvez introduire un indice ou un élément d’information pour les aider à réfléchir jusqu’à ce qu’ils la trouvent.

quiz final feedback

Et ceci n’est qu’un petit échantillon de la manière dont vous pouvez utiliser Genially dans votre travail quotidien d’enseignant.

Des possibilités ? Beaucoup. De la difficulté ? Aucune ! Les modèles de Genially sont déjà structurés et préconçus pour que vous puissiez vous concentrer sur ce qui vous intéresse vraiment : le contenu pour vos élèves. Commencez par remplacer les textes, les images et les éléments des modèles d’unités ou de séquences didactiques. C’est si simple que vous allez bientôt créer des séquences d’apprentissage de plus en plus personnalisées et spectaculaires. 

Pouvez-vous imaginer d’autres façons d’utiliser les ressources interactives de Genially dans vos cours ? Dites-nous lesquelles, nous vous lirons !

Ruth Martín
Ruth Martín
Si vous ne vous trompez que très rarement, c’est que vous n’apprenez pas suffisamment

Posts recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.