23 types de graphiques : apprenez à représenter vos données

9 minutes
Rédigé par: Francis Valverde
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Sommaire

La représentation graphique est une branche importante dans la science des données et qui prend de plus en plus de place dans notre société. Dans un monde où la technologie tend à dominer et devient si importante dans nos vies, la capacité de mesurer les données et leur représentation ultérieure sont de plus en plus nécessaires. Ainsi, dans ce post, nous allons voir les types de graphiques les plus communs que nous pouvons rencontrer, à quoi ils servent et comment nous pouvons les créer.

Commençons par le début… Qu’est-ce qu’un graphique ?

Un graphique est une représentation visuelle d’un ensemble de données, généralement numériques et qui sont liées entre elles. Non seulement les graphiques nous servent de soutien visuel, mais ils nous permettent aussi d’obtenir des tendances ou des relations entre les variables avec lesquelles nous travaillons.

On utilise les graphiques pour de nombreuses applications et, en fonction de l’objectif, il sera plus approprié d’en utiliser un type ou un autre. Toutefois, parmi les utilisations les plus fréquentes nous trouvons:

  • La représentation des résultats d’une enquête.
  • La présentation de données pour un rapport de vente ou d’interactions sur réseaux sociaux
  • En démographie, la représentation des données utilisée pour montrer la distribution de la population grâce à des histogrammes ou des pictogrammes.
  • La comparaison entre données.
  • Comme support visuel pour une présentation et/ou une infographie

Graphiques interactifs, vous n’avez pas encore créé le vôtre ?

Depuis plusieurs années déjà, le contenu interactif est beaucoup plus intégré dans nos vies. Grâce à des outils comme Genially, il est possible de donner vie à nos contenus et, dans ce cas, aux graphiques.

Les graphiques interactifs offrent une meilleure expérience au lecteur, augmente son attention et la compréhension du contenu que nous lui montrons.

Il existe des alternatives à Excel ou à d’autres logiciels de traitement des données, qui peuvent certes présenter de nombreux avantages, mais qui sont moins visuels et manquent d’interactivité ou encore peuvent faire perdre l’attention de notre public. Si nous voulons créer des graphismes attrayants en ligne et les partager avec les autres ou les intégrer dans des sites web comme nos amis de Maldita l’ont fait, Genially se présente comme un outil parfait.

Dans la suite, nous verrons les types de graphiques les plus remarquables et comment les générer facilement.

Types de graphiques

Et maintenant, nous allons voir: quels types de gráficas existent, quelles utilisations nous pouvons donner à chacun d’eux et comment nous pouvons les construire d’une manière simple et facile. 

Graphique à colonnes simples, groupées ou empilées

Ce type est l’un des plus utilisés par des outils comme Excel, dans lequel la majorité des données sont organisées et représentées de manière très simple dans des colonnes.

Il est possible de générer d’autres types de colonnes empilées ou groupées, avec une organisation des données différente de la précédente. Les colonnes de type empilées sont utilisées pour diviser une catégorie en catégories plus petites et mettre en relief quelle est la relation avec la catégorie principale.

Utilisations: Tout type de représentation graphique d’un ensemble de données que nous pouvons organiser en différentes catégories. Il permet également de visualiser l’évolution des données dans le temps. Un exemple de graphique à colonnes empilées peut être la division des ventes totales d’une entreprise par pays.

Diagramme à barres

Le graphique à barres est une représentation de variables dans laquelle la hauteur de chaque barre est la “fréquence” de chaque valeur. Nous pouvons trouver ces graphiques au format vertical ou horizontal.

La différence entre l’histogramme à colonnes et l’histogramme à barres est que ce dernier est utilisé pour les variables qualitatives, bien que les deux soient parfois utilisés de manière substitutive, et ainsi nous trouvons des utilisations très rapprochées pour les deux.

Graphique circulaire

Aussi connu sous le nom de camembert, de gâteau ou encore de diagramme à secteurs, il s’agit d’une représentation très largement répandue dans les statistiques où normalement «le camembert» représente 100% et chacune de ses parts représente une valeur proportionnellement à l’ensemble total.

Utilisations: Les usages peuvent être très variés, bien que dans la plupart des cas il s’agit de représentations d’un «pourcentage de». Dans l’éducation, nous pouvons utiliser le diagramme circulaire pour mettre en relief le pourcentage d’assiduité d’un élève ou le ratio du nombre d’élèves qui ont la moyenne par rapport au nombre d’élèves qui n’ont pas la moyenne dans une classe. Parmi d’autres utilisations on notera la visualisation du pourcentage de trafic de vos réseaux sociaux vers votre site Web ou encore la proportion de la population qui a voté aux élections en contraste avec les abstentions.

Graphique en lignes 

Nous utilisons normalement le graphique linéaire pour représenter de grandes quantités de données au fil du temps. Il est normal de trouver une deuxième ligne dans ces graphiques indiquant par exemple la moyenne des données à représenter ou une ligne comparative d’une autre métrique que nous voulons comparer ou visualiser sur le même graphique.

Utilisations : les usages sont très variés. Quelques idées : l’évolution du chiffre d’affaires total d’une entreprise sur une période, l’augmentation des inscriptions depuis notre plateforme e-learning ou l’évolution de l’espérance de vie tout au long du 21ème siècle.

Graphique en aires

Très similaire au graphique en courbes ou lignes, mais la zone allant de la valeur à la ligne des abscisses (axe des X) est remplie d’une couleur ou d’une texture.

Utilisations : similaires à celles d’un graphique linéaire, même s’il est vrai que nous pouvons en voir plus fréquemment pour représenter des totaux cumulés. Par exemple, pour comparer les achats de deux de vos meilleurs clients tout au long de l’année.

Graphique circulaire en anneau

Ces graphiques sont très similaires aux graphiques à secteurs (circulaires) que nous avons vus précédemment : ils nous montrent tous les deux les données en pourcentage du total. Ce type de graphique est plus visuel car il accepte plus de séries de données en raison de sa conception.

Graphique de progression

Idéal comme indicateur de performance. Les graphiques de progression peuvent être de deux types : en barres ou en indicateur de vitesse. À votre convenance !

Utilisations : il est très courant de les voir dans des tableaux de bord, afin de rendre compte des performances d’une équipe de travail, de l’avancée dans la programmation didactique d’un système e-learning, et plus encore.

Diagramme de dispersion ou corrélation

Les nuages de points sont un outil parfait pour  étudier les relations de données en fonction de deux variables: X et Y. Ce graphique montre chaque valeur sous forme de points dans un “nuage de données” qui se déplace le long des axes en fonction des relations de celles-ci.

  • Relation avec X : Si un point est plus proche de l’extrême droite du graphique que de sa gauche, cela indique qu’il est en corrélation forte avec cette variable. 
  • Relation avec Y : Nous observons une corrélation avec ce facteur quand le point se situe le plus haut possible sur le graphique.

En résumé, si nous voyons un point très haut à droite, cela signifie qu’il a beaucoup à voir avec X et avec Y. Si nous le voyons juste au début du graphique, en bas à gauche, cela signifie qu’il n’a pas beaucoup de relation.

Utilisations : ces graphiques sont très courants dans le secteur des entreprises. On les retrouve lorsqu’une entreprise souhaite se comparer à sa concurrence, en fonction de deux objectifs: trouver des corrélations entre les données ou étudier les tendances (pour cela, une ligne est normalement dessinée sur laquelle nous visualisons la tendance croissante ou décroissante).

Chronogramme ou diagramme de Gantt

Les chronogrammes, également appelés diagrammes de Gantt, sont une représentation de l’ensemble des activités ou des tâches d’un projet. Pour en créer, nous avons besoin de:

  • Liste des activités à réaliser dans le cadre du projet, ainsi que d’une relation avec les dates de début et d’achèvement prévues.
  • Une liste de tâches au sein de chaque activité, ou le nombre de sprints, pour mesurer la progression de chaque activité et du projet en général.

Ce modèle vous aidera à organiser vos projets, comme dans l’exemple ci-dessous.

Utilisations : Les diagrammes de Gantt sont largement utilisés dans la gestion de grands projets ou de tâches qui impliquent un ensemble d’équipes de travail, il devient donc un outil essentiel pour tout chef de projet.

Graphique radar

Les graphiques radar sont conçus pour représenter la comparaison de plusieurs variables. Ils peuvent nous indiquer quelles variables sont les plus pertinentes pour notre objectif et lesquelles le sont moins. Il est important de trouver un équilibre, car pour chaque variable, une arête est ajoutée au graphique et cela peut engendrer un problème d’interprétation des données.

Autres graphiques

  • Les cartes de chaleur
  • Les graphiques en entonnoir
  • Les graphiques de type pyramidal

Comment faire un graphique sur Genially

Avec Genially, il est possible de générer des graphiques en ligne simplement en copiant et en collant les données que vous voulez, donc maintenant, créer un graphique est très simple.

Pour ce faire, nous suivrons les étapes suivantes:

Étape 1: préparation de données

Il est conseillé d’avoir préalablement toutes les données déjà organisées et ainsi prêtes à être tranposées sur Genially. Nous n’aurons plus qu’à coller les données et le type de graphique sélectionné sera généré.

Étape 2: où vais-je le représenter ?

Une fois que les données que nous voulons manipuler sont prêtes, il suffit d’ouvrir le genially dans lequel nous allons insérer le graphique. Il peut s’agir d’un modèle de tableau de bord ou de rapport, auquel nous voulons ajouter un graphique ou un genially en blanc, par exemple si nous voulons l’insérer dans un site Web ou un blog (comme nous l’avons créé dans cet article).

Create a graph in Genially

Dans ce cas, nous créons un rapport de performance d’un site Web dans lequel nous devons représenter la tendance observée sur une base mensuelle. Par conséquent, nous ouvrons le rapport dans Genially et créons un canevas dans lequel insérer le graphique.

Étape 3: c’est là que la magie opère

C’est maintenant là que tout prend du sens. Dans le panneau, il faut cliquer sur “Ressource”,  et aller dans la section graphique puis sélectionner celui qui correspond le mieux à ce dont nous avons besoin. Nous connaissons déjà tous les types de graphismes et les différences entre eux, nous ne devrions donc pas avoir de problème dans notre choix.

Dans le cas suivant, nous avons sélectionné un graphique en lignes de séries, car c’est celui qui est le mieux adapté pour représenter les données dans le temps et les comparer avec une donnée précédente. Ci-dessous, nous montrons le rapport de performance interactif créé avec Genially afin de voir le résultat.

Modèles pour assouplir votre travail

En plus, sur Genially, il existe différents modèles de tableaux de bord pour gagner du temps dans la présentation des données. C’est aussi simple que de reverser les informations dans le graphique correspondant, et le tour est joué!

Conseils pour terminer

Et le plus simplement du monde, voici un graphique créé en ligne, tout en se passant d’Excel. De plus, avec Genially, tout graphique est beaucoup plus facile à partager et à intégrer sur n’importe quelle plateforme. Pour terminer, voyons à présent quelques conseils, au cas où vous n’auriez pas l’habitude de manipuler des données:

  • Fixer les objectifs de votre étude avant de collecter des données: posez les questions auxquelles vous souhaitez répondre et triez les informations dont vous avez besoin pour pouvoir y répondre.
  • Avant de représenter des données qui ne sont pas les vôtres, vérifiez-en correctement la source. Trouvez ci-dessous une compilation de sites Web de sources publiques depuis lesquels vous pourrez télécharger des données (très utile pour les journalistes, les chercheurs ou les générateurs de contenu)
  • Représentez vos données de la manière la plus simple. Il est important de connaître le public cible qui lira votre étude, infographie … En offrant plus de données, vous ne générez pas obligatoirement de meilleures recherches. Soyez clair et concis.
  • Ajoutez des titres à chacune des représentations de données que vous effectuez. Soyez descriptif.
  • Ajoutez des légendes et des étiquettes. Dans ce cas, Genially vous facilite la tâche car à chaque fois que vous déplacez la souris sur un point, il vous montre les données que vous visualisez.
  • Réservez une dernière section pour les conclusions. Dans une infographie, il est courant de représenter les données aussi haut que possible ce celle-ci et de laisser les conclusions ou les conseils à donner pour le bas.

Si vous avez déjà créé un de ces types de graphisme avec Genially, nous vous invitons à en partager le lien dans les commentaires 😊📈

Francis Valverde
Francis Valverde

Posts recommandés

Vous voulez recevoir toutes les nouveautés de l’univers Genially ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *